Mitsugi Saotomé : calligraphies

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAAIKIDO – « Puissance dynamique dans l’émergence d’un équilibre du temps et de l’espace ». 46×140 cm.

Mitsugi Saotome est avant tout un artiste martial. Il est en effet un des principaux disciples japonais du fondateur de l’aïkido, Morihei Ueshiba. Il étudie auprès de son Maître pendant 15 ans, jusqu’à la mort de celui-ci, en 1969. Il occupe des fonctions d’Instructeur Senior au Centre Mondial d’Aïkido de Tokyo. Position élevée, qu’il quitte en 1975 pour rejoindre les Etats-Unis.

Aujourd’hui, Saotome Sensei consacre une partie de son temps à la formation d’instructeurs de haut niveau à son Dojo de Washington ; il se rend dans les dojos de l’Ecole d’Aïkido Ueshiba qu’il a ouverts avec ses élèves dans tous les Etats-Unis, pour y mener des séminaires. et des stages d’entraînement. Il anime chaque année depuis 1980 un stage d’entraînement dans le Sud de la France, au Vigan.

Mitsugi Saotome est particulièrement renommé pour ses conférences et ses démonstrations aux Etats-Unis, au Japon, en Argentine.

Outre cet art martial, Mitsugi Saotome pratique et apprend à maîtriser de nombreuses autres activités artistiques – nous ne pouvons que nous émerveiller devant le travail qu’il fait de ses mains : gravure, sculpture sur bois, couture, cuisine, dessin, calligraphie, jardins…

 « Les objets que je confectionne ne sont jamais entièrement mon idée. J’observe la matière, je vois des formes, et alors l’inspiration vient. Sculpter le bois, dessiner, travailler de mes mains – c’est ainsi que je médite. Je sens que je suis en relation avec quelque chose de plus grand que moi-même. La pierre me parle ; le bois me parle. »

La calligraphie occupe une place importante dans l’activité artistique de Saotome. Les principes sont les mêmes que pour les autres formes d’art : l’utilisation de matériaux naturels implique qu’on accorde une importance essentielle à l’intuition. L’intuition nous permet de voir les motifs présents dans la matière.

Ainsi pour le papier du calligraphe :

« Certains papiers de riz absorbent l’encre plus que d’autres. Certains ont une texture rugueuse, d’autres sont lisses. La même calligraphie donne des résultats différents selon les papiers. De même les pinceaux sont de tailles différentes, et l’effet ne sera donc pas le même. »

Chaque kanji (signe japonais) est une image comprenant de nombreux niveaux de compréhension ;un de ces niveaux présente souvent la sagesse dune histoire ancienne ou dun enseignement spirituel. Ainsi le cercle rouge qui apparaît dans de nombreux tableaux est le symbole de lUnivers avec au centre létincelle de lénergie du créateur. A lintérieur de « lEsprit du Cercle » lharmonie sinstalle et tous les conflits sont résolus.

Et si nous ne possédons pas la connaissance des signes japonais ni la subtilité dune culture dun extrême raffinement, ces œuvres nous touchent spontanément et profondément. A la fois mouvement et sérénité paisible, leur contemplation nous permet douvrir notre cœur à leur message, et nous met en contact avec leur beauté uniquequi est la beauté de la Nature.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 SHOSHIN – « Un esprit en constante expansion, toujours frais. » 46×51 cm